Apprentissages et prises de risque

Apprentissages et prises de risque

Nos rêves et projets de vie nous rattrapent toujours. Tout se passe comme si nous étions amenés à poursuivre notre chemin plus ou moins tranquillement dans une dimension d’évolution.
Ce qui compte, ce n’est pas ce que nous allons faire ou avoir, c’est qui nous allons devenir. Aller vers plus d’authenticité de notre être et en faire notre guide de développement personnel.

« Mettre le SOI au coeur de ses beSOIns. » – Michel Larzul

Notre projet de vie est latent, sous-jacent, comme un leitmotiv qui se perçoit parfois bien clairement dans notre ligne de conduite, comme une petite musique en contrepoint, en sourdine souvent.
Certaines fois, on voit clairement la ligne directrice ; on a souvent l’impression d’avancer dans le brouillard.
On se sent quelque fois porté par l’énergie du verbe intérieur ; on manque parfois de dynamisme pour avancer, ne ressentant pas trop l’envie de changement.
S’il arrive quelque fois qu’on se sente des envies de nouveauté et de nouveaux horizons, on a parfois plus le goût d’avancer, plus d’appétit de conquête.

Mais voilà, on ne reste jamais indéfiniment à jeun. Vient toujours un moment où le Hasard vient nous inviter au changement. Notre projet de vie ne s’est pas transformé, il s’est seulement affiné, précisé. Il nous apparait tout à coup un moyen nouveau de le concrétiser. Comme un rendez-vous avec nous-mêmes.

Nous sommes aussi capables de passer à côté de notre vie, parce que nous ne nous prenons pas au sérieux.
Par contre, nous prenons très au sérieux nos croyances limitantes, parce qu’elles nous rassurent et aussi parce qu’elles flattent notre égo : nous détenons LA vérité !

« Rien ne rend plus intolérant que la certitude de détenir la vérité. »  – Paule Salomon

Nous pensons assurer notre sécurité en nous enfermant dans notre zone de confort. C’est une bataille intérieure que nous avons à livrer.
Il nous faut évoluer à la limite de notre zone de confort et accepter de prendre suffisamment de risque pour que le changement puisse être significatif.

Je vous propose un petit schéma pour illustrer cela :

Zones_apprentissage

La routine

Si nous restons en deçà de notre zone de confort, nous sommes dans la routine. « Si vous pensez que la vie est dangereuse, essayez la routine, elle est mortelle. » dit Paolo COEHLO. Aucune évolution à en attendre, aucun apprentissage non plus.

La zone de confort

Si nous nous contentons d’évoluer dans le douillet de notre zone de confort, pas de changement à attendre. Très peu d’apprentissage possible.

La zone de risque

Dans la zone de risque, nous faisons des tas de nouvelles expériences, mais il est difficile de s’y maintenir longtemps : notre égo bataille ferme pour nous montrer le danger voisin, tout obnubilé qu’il est de notre sécurité. Les apprentissages sont finalement assez faibles.

La zone de danger

Si nous dépassons la zone de risque, nous atteignons la zone de danger et allons évidemment prendre les mesures pour notre sauvegarde : nous ne sommes pas en capacité d’évoluer quand nous sommes occupés à sauver notre peau. Les apprentissages sont là aussi très faibles, hormis si l’on a une vocation de casse-cou !

La zone limite

La zone optimum d’évolution se situe dans la zone limite, entre la zone de confort et la zone de risque. C’est là que se mène le conflit intérieur : acceptons-nous de nous confronter à nos limites, à nos croyances ? Dans quelle mesure le risque est-il acceptable pour nous ? C’est à nous de choisir.

« L’art de vivre consiste en un subtil équilibre entre lâcher prise et volontarisme. » – Oscar Wild

Mon rôle de coach, c’est de vous accompagner dans cette prise de risque afin que vous puissiez évoluer à votre optimum en efficacité et en rapidité.
Un peu comme le grimpeur qui fait de la varappe sur une paroi abrupte : le faire sans filet, c’est possible, bien sûr. C’est très dangereux et on risque de perdre beaucoup de temps à chercher une voie praticable.
Le grimpeur sera nettement plus audacieux et progressera beaucoup mieux s’il prépare bien son excursion. S’il est en confiance, qu’il est encouragé tout au long de son ascension et qu’il y a quelqu’un pour tenir la corde de rappel en cas de besoin, ses chances de réussite sont décuplées.

Quel projet vous tient-il à coeur ? Quel risque êtes-vous prêt à prendre pour vous épanouir, pour votre développement personnel ?
Venez me rencontrer, nous parlerons de vos projets et de vos valeurs ; profitez-en la première séance est gratuite !
Cliquez sur le lien suivant pour m’envoyer un message et prendre rendez-vous.

Si vous souhaitez recevoir un mail à chaque nouvelle parution, rendez-vous sur la page inscription.