Les manipulateurs, ces pirates de l’amour

Drapeau_pirateLes manipulateurs, ces pirates de l’amour

Récemment, j’ai été amené à accompagner plusieurs personnes ‘victimes’ de véritables escrocs : des manipulateurs.

En guise de préalable, si je mets le mot victime entre guillemets, c’est que nous ne sommes victimes que de ce que nous acceptons. Comment se pourrait-il autrement qu’une autre personne, dans la même situation, ne ressente aucune difficulté à éviter le piège ? C’est bien la personne elle-même qui entre dans le jeu de manipulation et qui ‘galère’ pour en sortir. Mais ce n’est pas le propos de ce billet.

En quoi la manipulation est-elle une escroquerie ?

Le but de la manipulation, c’est de permettre au manipulateur d’obtenir ce qu’il désire ardemment : de l’amour. Au début de la relation, le manipulateur est d’ailleurs souvent ‘aux petits soins’, ce qui contribue grandement à diminuer les réflexes défensifs du futur objet de la manipulation.

C’est bien là le paradoxe : pour obtenir de l’amour, le manipulateur va utiliser des moyens irrespectueux. Or, sans respect, point d’amour possible !
Et donc, moins notre manipulateur va obtenir ce qu’il souhaite, plus sa manipulation va devenir lourde, contraignante, exigeante même !
Un peu comme s’il déclarait : « Aime-moi, je te l’ordonne ! »

Point n’est besoin de longs discours : qui saurait aimer sur commandement ?

C’est d’ailleurs ce qui sauve la personne victime de manipulation : tant que le manipulateur reste ‘soft’, la douleur reste supportable. Quand la manipulation prend trop d’ampleur, la douleur devient intolérable et la personne, qui jusque là ne s’était pas forcément rendue compte du piège, va réagir. Souvent, la réaction va être à la hauteur de la douleur : il faut beaucoup de grandeur d’âme et de recul pour sortir d’une manipulation sans se blesser plus, ni succomber à la tentation de la vengeance.

Si je parle de douleur, c’est qu’il s’agit d’une véritable souffrance. Une souffrance psychique, certes, mais une véritable souffrance quand-même.
Un de mes clients me racontait que son entourage ne comprenait pas qu’il souffre autant. Je lui expliquai en faisant un parallèle avec une agression physique : si le manipulateur avait tenté d’abuser de vous, cela ne relèverait-il pas du viol de votre intégrité ? Pourquoi en irait-il autrement d’une agression mentale ? Ce n’est pas parce que la manipulation ne laisse pas de trace visible qu’elle n’en est pas moins mortifère et qu’il faudra moins de temps pour en guérir.

Que dire alors des ‘bonnes âmes’ toutes prêtes à proposer de continuer à supporter la présence du manipulateur ? Comment pourrait-il être envisageable de simplement accepter la présence d’une telle personne ? Il est absolument impératif de prendre de la distance pour favoriser la guérison. Quand les blessures auront cicatrisé, viendra alors le moment du pardon. Ce qui est aussi un chemin périlleux.

« Rien ne suscite plus la tolérance que la vengeance. » Alain

Il est souvent difficile d’avoir le recul nécessaire pour comprendre dans quel système relationnel et énergétique nous évoluons, d’autant plus quand il s’agit de manipulation.
Un regard extérieur permet de faire le tri. Venez me rencontrer, nous pourrons poser un diagnostic ; profitez-en, la première séance est gratuite !
Cliquez sur le lien suivant pour m’envoyer un message et prendre rendez-vous.

Si vous souhaitez recevoir un mail à chaque nouvelle parution, rendez-vous sur la page inscription.