Résolution de conflit ? Gloups !

meme-pas-peur

Sortie de confllit :  accepter sa part d’ombre

Sans doute vous est-il arrivé d’avoir des reproches d’un collègue, collaborateur, patron…

Le premier réflexe est une réaction épidermique : on n’a pas envie de se voir mis en accusation, on vit ça comme une agression et souvent, on réagit mal !

Dans le meilleur des cas, on s’excuse platement avec un sentiment d’injustice, une boule au ventre. On a évité le conflit mais rien n’est résolu.
Au pire, on gratifie « l’agresseur » d’une répartie cinglante. On a peut-être bloqué toute velléité de l’autre dans l’instant, mais là aussi, le conflit n’est pas résolu.
Et comme de bien entendu, un conflit non résolu repointera le bout de son nez à la première occasion.

La CNV (Communication Non Violente) nous propose de dialoguer en passant par les étapes suivantes :
– rappeler les faits de façon neutre -ce matin, tu es venu me reprocher …
– témoigner d’un ressenti -quand tu me fais ce reproche, je le vis mal parce que je me sens agressé, ça me fait une boule au ventre, …
– identifier les besoins liés au ressenti -moi, si j’ai fait comme ça, c’est parce que…
– proposer une solution consensuelle, concrète et réalisable -est-ce qu’on pourrait faire (…) afin que ça nous convienne à tous les deux ?

C’est souvent difficile à démarrer parce qu’il manque une phase préliminaire : le ‘Gloups‘.
J’entends par là accepter comme sienne la boule de négativité que vous envoie la personne qui vous adresse le reproche.
Si elle vous fait ce reproche, c’est qu’elle même s’est sentie agressée et, le plus souvent, qu’elle ressent de la colère.

Faire le ‘Gloups’, c’est accepter cette partie de nous-mêmes que nous n’avons pas envie de voir : la partie d’ombre qui a agressé l’autre, fut-ce involontairement.
Si vous le faites sincèrement, votre résolution de conflit démarrera sur de bonnes bases.
En faire l’économie, c’est risquer la polémique, la guéguerre larvée qui envenime les relations.

« La colère cache toujours de la souffrance. » – Eckart TOLLE

Vous avez envie d’être accompagné sur une problématique similaire ?
N’hésitez pas à faire appel à mes services, la première rencontre, de diagnostic, est gratuite !
Cliquez sur le lien suivant pour m’envoyer un message et prendre rendez-vous.

Si vous souhaitez recevoir un mail à chaque nouvelle parution, rendez-vous sur la page inscription.